Eh oui! Les vacances … c’est fini!

TIR NA-N BEO, rêves ta vie en couleur!

Mais c’est pas pour cela que le stress revient!!!

La créativité c’est le meilleur traitement pour garder la bonne mine de l’été !

Après un été de préparation, j‘ai repris mon cartable avec un grand plaisir à l’idée d’animer des ateliers !

Mon cartable est prêt, rempli d’outils, le coffre de Gribouille est en cours d’aménagement pour vous rendre visite avec le matériel pour les ateliers !

cartable.png

Je vous accueille à l’Huisserie ou je me déplace (en médiathèque, en café associatif, dans les écoles, dans les maisons de retraite, les associations de loisir….).

A travers l’utilisation de différents outils (arts  plastiques, écriture, clown, conte, relaxation), vous vivrez des expériences favorisant la détente, le développement des capacités expressives, la relation à l’autre, l’expression des émotions, la confiance en soi et l’estime de soi.

Et surtout vous vous ferez plaisir!

Dans une société où nous sommes surconnectés, sursollicités, où tout doit…

Voir l’article original 31 mots de plus

3+4 de Briançon : Appel à mobilisation internationale

Alp'ternatives

Jeudi 8 novembre 2018 aura lieu à Gap le procès de 7 militant.e.s dont 4 Français.e.s, 2 Suisses et une Italienne.

Celleux-ci risquent 10 ans de prison et 750.000 euros d’amende. Il leur est reproché «l’aide à l’entrée sur le territoire français d’étrangers en situation irrégulière, le tout en bande organisée» à l’occasion de la marche de solidarité du 22 avril dernier. Cette manifestation au caractère spontané était une réaction aux provo- cations racistes et dangereuses du groupuscule Génération Identitaire qui depuis la veille bloquait en toute impunité le col de l’Echelle.

Suite à cette marche, 3 militant.e.s ont été mis en détention provisoire durant 11 jours, puis assignés à résidence durant plus de 25 jours. Illes ont finalement été remis.e.s en liberté dans l’attente de la décision du Conseil Constitutionnel sur le délit de solidarité. Cette décision, tombée le 6 juillet, n’a en rien affecté leur situation, toujours pénalement…

Voir l’article original 411 mots de plus

Clap de fin en folie des ateliers de l’été

Chose promise chose due

Dernier atelier d’écriture de l’été avec les personnes âgées (toutes plus de 95 ans je le rappelle!), clôture avec les rimes fêlées que je vous invite à lire ci-après :

Rimes fêlées de l’été

Après le travail en route la marmaille

Pour quitter le bercail c’est la pagaille !

Vive les vacances on est dans l’ambiance

C’est l’impatience !

C’est cafouillage pour le départ en voyage

Vite j’attrape des cerises avec débrouillardise

Que je mange avec gourmandise

J’ai fait une caricature sur la figure

Avec de la confiture , quelle déconfiture !

Les habits de plage dans les bagages

Direction bronzage et coquillages.

Visage tourné vers le paysage :

J’ai vu une libellule avec des pellicules

Tenir un conciliabule sur un monticule

J’ai vu un coquelicot rigolo

Voyager incognito en kimono

J’ai vu le clown Crado chanter un concerto

En buvant du jus d’abricot

J’ai vu un mercenaire aller à la mer

Avec une écolière jardinière

J’ai vu un maître-nageur cascadeur

Mettre la chaleur dans un aspirateur

Et un coiffeur la mettre dans le congélateur

J’ai vu un scarabée cravaté, affamé

Complètement détraqué

Qui faisait du karaté

J’ai vu un rossignol qui rigole

Faire le guignol devant une école

J’ai vu une bretonne qui fredonne

Manger une pomme à la sorbonne

J’ai vu un enfant manger une glace

Devant une limasse qui rêvasse en Alsace

Et enfin

J’ai vu le soleil qui n’avait pas sommeil

Ecarter les orteils sous la tonnelle

En attendant que la lune se réveille

chat
Même le chat se bidonne!

 

 

 

 

 

 

 

 

Rimes fêlées de l’été

Nos poétesses travaillent malgré la canicule !

Pas facile de faire un groupe homogène avec ces chaleurs qui fatiguent beaucoup les personnes âgées. Pourtant le poème sur l’été prend forme.

Nous en avons écrit la moitié, avec les mots qui rappelaient l’été aux participants.

La suite cet après midi…

Je ne résiste pas à vous donner la première moitié, contente d’avoir réussi à faire aller le groupe vers la fantaisie.

Rimes fêlées de l’été

J’attends les vacances avec impatience

Les voyages en ambulance c’est tendance

Entre Florence et Fort de France mon cœur balance

Mes souvenirs de voyage dans mes bagages

Images, visages, coquillages, rivages….

Ecoutez mon bavardage :

J’ai vu une libellule avec des pellicules

Tenir un conciliabule sur un monticule

J’ai vu un coquelicot rigolo

Voyager incognito en kimono

J’au vu le clown Crado chanter un concerto

En buvant du jus d’abricot

J’ai vu un mercenaire aller à la mer

Avec une écolière jardinière

J’ai vu un maître-nageur cascadeur

Mettre la chaleur dans un aspirateur

Et un coiffeur la mettre dans le congélateur

J’ai fait une caricature sur la figure

Avec de la confiture

Quelle déconfiture !

J’au cueilli les cerises avec débrouillardise

Puis ai mangé cette friandise avec gourmandise

J’ai vu le soleil qui n’avait pas sommeil

Ecarter les orteils sous la tonnelle

marg

 

 

 

Rimes d’été

 

Deuxième atelier poésie d’été

Pour tous ceux qui suivent les aventures de nos poètes de la maison de retraite, un petit résumé d’où nous en sommes dans l’écriture!

Lundi dernier notre petit groupe à listé tous les mots qui rappelaient des souvenirs d’été.

Aujourd’hui nous cherchons des rimes avec les mots trouvés pour écrire une chanson poème à la manière d’Henri Dès!

 

Mots cités par les poètes en herbe et rimes possibles

Libellule, Conciliabule, Ridicule, Vestibule, Mandibule, Gesticule, Monticule, Capitule, Pellicule, Récapitule, Hercule, Canicule, Funambule

Coquelicot, Incognito, Cocorico, Asticot, Abricot, Philo, Aristo, Idiot, zigoto, Kimono, Rodéo, Rigolo, Clodo, Concerto, Crado, Ecolo

Soleil, Sommeil, Corbeille, Colonel, Oreille, Tonnelle, Orteil, Sommeil, Oreille

Mer, Ephémère, Chimère, Outremer, Imaginaire, Lunaire, Mercenaire, Jardinière

Chaleur, Labeur, Employeur, Congélateur, Aspirateur, Imitateur, Cascadeur, Maitre nageur, Coiffeur, Catcheur

Vacances, Balance, Impatience, Préférence, Silence, Ambulance

Voyage, Halage, Lavage, Ravage, Tatouage, Bavardage

Confiture, Déconfiture, Figure, Caricature, Candidature

Cerises, Chemise, Promise, Oisive, Gourmandise, Friandise, Débrouillardise

Travail, Portail, Foirail, Bataille, Poiscaille, Marmaille

Glace, Surplace, Molasse, Classe, Limace

Pomme, Gomme, Friponne, Econome

Scarabée, Karaté, Baraqué, Cravaté, Arnaqué, Affamé, Barraqué, Détraqué

Rossignol, Branquignol, Bagnole, Cabriole, Guignol, Rigole

Chanson poème d’Henri DES comme idée de départ de la poésie à écrire

On Ne Verra Jamais

On n’verra jamais, mais, mais
On n’verra jamais
Un gentil tétard
Avec sa guitare
Chanter des chansons
Aux poissons
Vingt mille fourmis
Prendre le taxi
Pour faire un p’tit tour
Dans la cour
La baleine bleue
Avaler sa queue
Avec une tartine
qu’elle cuisine
Un rhinocéros
Monter en carrosse
Afin d’être à l’heure
Chez sa soeur
Un chat de gouttière
Boire un verre de bière
Dans un restaurant …
Elégant
Un serpent piteux
Tout vieux, tout boiteux
Sur une bicyclette
Sans lunettes

Suite et fin au prochain épisode !

 

C’est l’été : groseilles, coccinelles, libellules, mer et soleil…

Bonjour Monsieur l’soleil…

Mesdames à vous la plume!

Sur trois Lundi, nous allons écrire une comptine sur l’été avec la petite équipe de la maison de retraite.

Un panier rempli d’objets pour aider la mémoire et c’est parti! Chacune raconte ce qui lui vient à l’esprit :

La mer, la natation, les courses de scarabées, les foins, les boucles d’oreilles avec l’églantier, les premiers décolletés, les coquelicots dans les champs de blé, le rossignol qui chante…

 

Et voilà Rose qui nous chante la chanson « Les blé d’ors », sans un accro!

 Mignonne, quand la lune éclaire
La plaine aux bruits mélodieux,
Lorsque l’étoile du mystère
Revient sourire aux amoureux,
As-tu parfois sur la colline,
Parmi les souffles caressants,
Entendu la chanson divine Que chantent les blés frémissants ?

Mignonne, quand le soir descendra sur la terre,
Et que le rossignol viendra chanter encore,
Quand le vent soufflera sur la verte bruyère,
Nous irons écouter la chanson des blés d’or !
Nous irons écouter la chanson des blés d’or !

As-tu parfois sous la ramure,
A l’heure où chantent les épis,
Ecouté leur joyeux murmure
Au bord des vallons assoupis ?
Connais-tu cette voix profonde,

Qui revient, au déclin du jour,
Chanter parmi la moisson blonde
Des refrains palpitants d’amour ?

Mignonne, quand le soir descendra sur la terre,
Et que le rossignol viendra chanter encore,
Quand le vent soufflera sur la verte bruyère,
Nous irons écouter la chanson des blés d’or !
Nous irons écouter la chanson des blés d’or !

Mignonne, allons à la nuit close
Rêver aux chansons du printemps
Pendant que des parfums de rose
Viendront embaumer nos vingt ans !
Aimons sous les rameaux superbes,
Car la nature aura toujours
Du soleil pour dorer les gerbes
Et des roses pour nos amours !

Lundi prochain nous écrirons la comptine avec les souvenirs exprimés hier!

Bleu blanc rouge

En cette période festive pour le drapeau Français, nous avons choisi avec ces dames de la maison de retraite, de laisser de côté les photos souvenir pour écrire un petit texte sur ce que nous rappellent les couleurs de la France.

Bravo à ces dames !

Bleu, blanc, rouge

Bleu comme les bleuets de la mémoire,

Bleu comme l’orchidée dans ma chambre, 

Bleu comme la mer qui se fond dans le ciel à St Adresse,
où mon regard se perd en camaïeux de bleu.

Bleu comme la mésange sur la fenêtre, qui vient réchauffer mon hiver,

Bleu comme les doigts tachés de bleu des écoliers.

bleuet.jpg
Blanc comme la robe en tissu de soie de mon mariage,

Blanc comme la marguerite que l’on effeuille : je t’aime un peu, beaucoup…

Blanc comme le sable chaud des dunes de Honfleur

Blanc comme toute la neige sur le mont Blanc

Blanc comme ma tenue de tennis le jour où je t’ai rencontré

 
Rouge comme les coquelicots qui dansent avec le blé des champs,

Rouge comme les cerises accrochées à mes oreilles en ces vacances d’été,

Rouge comme les lèvres gourmandes,

Rouge comme un vin siroté en terrasse,

Rouge comme le houx sur la table de Noël.

cerises
Bleu, blanc, rouge
Couleurs de notre drapeau dont je suis fière
Bleu, blanc, rouge
Mots qui chantent en ce jour de fête nationale

Bleu, blanc, rouge
Couleurs magiques en ce jour de foot
Couleurs maudites quelquefois
Peur BLEUE, Bleu au coeur
Chèque en BLANC
Compte en banque dans le ROUGE

Bleu, blanc, rouge
Couleurs de la France, couleurs de ma mémoire, couleurs de la vie!

feu-artifice.jpg

 

 

Et de deux!

Les demoiselles content et racontent…

Nous venons de terminer l’écriture de notre deuxième conte avec les dames de la maison de retraite.

Cette fois ci c’est une histoire d’amour : Jean et Rosette

Comme d’habitude, toutes les anecdotes de l’histoires sont vraies. Ce sont des instants vécus par ces vieilles dames.

Le tout assaisonné d’un peu de romance et le tour est joué !

Reste à l’illuster, en attendant, je vous invite à la lecture !

Jean et Rosette

 

Fraternité ?

629 personnes regardent désespérément les côtes européennes

 

Comment ne pas réagir devant l’inacceptable.

Un jour, en atelier d’art thérapie, un jeune mineur isolé Africain à écrit la devise de la France sur sa réalisation, car pour lui c’était évident : Ce matin j’ai honte de ma nationalité.

DSC03694

Est-ce que nos politiques ont un jour regardé dans les yeux un migrant désespéré?

Pour l’Aquarius il ne s’agit plus de politique migratoire avec laquelle on est ou pas d’accord, il s’agit de résister à l’indifférence, à  la déshumanisation.

Des hommes, femmes et enfants risquent la mort, à notre porte fermée.

La France, pays des droits de l’homme, vraiment ?

dsc036941.jpg