Nouveau projet 2019 pour Zine

Loin de l’univers du cirque, le clown de théâtre est un personnage poétique et absurde qui déclenche le rire par ses erreurs, ses fragilités…


Le clown joue avec tout ce qui l’entoure : son public, son costume, ainsi qu’avec son corps, sa démarche et sa voix.

Le travail se fait par l’improvisation pour faire naitre une création juste qui emporte le public et le touche.

Être le plus proche possible de soi-même, du nous qu’on refoule, et de débrider totalement son imaginaire.

clown14.jpg

Des ateliers hebdomadaires

L’association ZINE va animer à partir de 2019, des ateliers d’expression par le clown, avec un groupe de personnes en difficulté.

L’objectif premier est de se faire du bien, reprendre confiance en soi, rire!

L’objectif second est d’emmener les personnes du groupe qui le souhaiteront à OSER aider d’autres personnes par le rire du clown. Nous irons voir des personnes âgées en maison de retraite, ou des enfants à l’hôpital, pour leur donner une bulle de joie!

clown21.jpg

Pour qui?

Des échanges sont en cours actuellement avec quelques structures pour construire un partenariat.

A suivre !

Dernier post avant le départ!

Un grand merci à ceux qui on adhéré depuis le début au projet et à ceux qui vont les rejoindre!

J’espère que vous serez nombreux à vous intéresser à l’art thérapie et à ses applications positives dans de nombreux domaines.

DSC03647_LI

 

J’espère aussi motiver nombre d’entre vous à aider a financer des ateliers dans des structures où, vous le savez, les budgets deviennent trop modestes pour tenter de nouvelles expériences de soin, pourtant si bénéfiques.

Nous pouvons tous être ou connaître quelqu’un dans une structure (EPHAD, foyer de jeunes, hôpital…) ou tout simplement être confronté personnellement à un passage de vie difficile.

Rendez vous le 22 Mai 2018 sur ce site ou avant sur la cagnotte!

https://www.leetchi.com/c/solidarite-de-association-zine-et-les-crayons-magiques

affiche

Au bout du compte, qu’est ce qui reste?

« Au bout du compte, qu’est ce qui reste,

quand il n’y a plus la parole, plus le corps, plus rien ? »

À Rio de Janeiro, les clowns du Teatro do Sopro arrivent à communiquer avec des personnes âgées qui n’arrivent plus à s’exprimer, parfois depuis plusieurs années. Vulnérable, humain et un peu idiot, le clown entre en connexion avec les résidents d’Ehpad, au point de les libérer complètement.

L’atelier clown fait des petits !

Les enfants ont séduits les jeunes adultes

Samedi matin, comme à l’habitude à LA PORTE OUVERTE, la coulisse est installée, le sac de nez rouges est sorti, les petits clowns attendent l’heure d’impro.

On commence l’atelier avec quelques exercices pour être un p’tit peu sage et être à l’écoute, ensuite quelques petits exercices pour échauffer le nez rouge !

Eh oui, un clown çà s’échauffe pour partir vers l’émotion ans filet!

Un peu dur  car les enfants sont branchés sur piles électriques, mais on y arrive…

Vient le moment de se costumer puis de chausser le nez pour s’aventurer sur la scène.

Ici, chaque clown « en herbe », au moyen d’improvisations en solo, duo ou trio, vient montrer au public son exploit du moment.

Et tient donc, il semble que  l’envie prend au jeunes adultes de partager avec les enfants ce moment récréatif.

C’est décidé, la semaine prochaine nous aurons un atelier adultes qui se lancera dans la découverte du clown, cet être sensible, imaginatif et décalé qui sommeille en chacun de nous ?

Jouer, se décaler, oser aller vers la démesure, s’émouvoir, rire de soi, des situations, changer notre regard…

DSC03696DSC03697

Zine et la peur d’Elsa

Lundi Zine et son compère Gringo étaient au CHU du Mans

Au programme :

Recherche désespéré du nouveau chirurgien appelé LE PRINTEMPS, guérir les peurs d’une petite fille nommées Elsa, apprivoiser un petit garçon, donner des conseil à un jeune ado pour rater l’école, chanter à la radio (du service radiologie),  et bien d’autres choses importantes pour nos deux clowns….

DSC03651DSC03643DSC03675DSC03662DSC03661DSC03658

Ce soir je voudrais juste vous parler de la joie d’aider.

Le bénévolat est un élan souvent empathique au départ…

On n’imagine pas à quel point cela peut rendre joyeuvc3a9lo-francette-6.jpgx

Ce matin, comme tous les samedis matins depuis quelques semaines, je prend mon vélo, chargé de mes sacs pour faire l’atelier clown à l’association la porte ouverte.

7km me séparent de la salle, il fait frais, je me dépêche… J’arrive à Laval, à un arrêt de bus je reconnaît une petite famille d’Azerbaïdjan, je fais coucou et quel bonheur de reçevoir 4 grands sourires en échange du mien.

J’arrive à l’association, çà cause à droite à gauche, un homme dort dans un transat, d’autres prennent un petit déjeuner..

Elisabeth, médecin à la retraite et présidente de l’association me crie : chouette tu es là, il y a plein d’enfants ce matin!

Je m’installe, trop petite pour accrocher le rideau qui va me servir de coulisse, un homme que je n’avais pas encore vu me l’accroche gentiment.  Il me demande « tu joue avec les enfants, c’est bien, ils ont besoin qu’on s’occupe d’eux, dans la rue ils ne font rien. »

L’atelier théâtre commence, je joue avec eux : « je suis un clown amoureux, tu veux bien m’épouser??? »

Un grand jeune homme s’approche, il est du Tchad et est instituteur, il à fuit son pays à cause d’ anciennes traditions de vendetta dans son pays le mettaient en danger de mort : « Tu as besoin d’aide? »

C’est décidé nous allons faire un binôme tous les mercredis et les samedi pour encadrer les ateliers…Pour cet homme qui vit dehors la nuit, avoir un but à ses journées, c’est essentiel pour garder un minimum d’estime de soi, et moi çà va m’aider!

L’atelier touche à sa fin, les enfants rangent leur nez rouge, leur déguisement…Un petit garçon me fait un bisou… Je suis de bonne humeur, j’ai reçu plus que j’ai donné, c’est le miracle du bénévolat!

Et si aider les autres c’était aussi s’aider soi même?

 

Un élevage de singes verts à l’hôpital, des lits à la verticale et on raconte aux enfants des histoires à dormir debout…

C’est bien trop calme dans les couloirs, les enfants sont trop sages…

Il est 14h30, les clowns Gringo Cacahuète et Zine arrivent au service chirurgie pédiatrique  du CHU du MANS pour remettre les pendules à l’heure : Tout est à réorganiser ici !

alineor3__053463300_1935_14052009.jpg

Une chambre, une deuxième puis la salle d’attente du bâtiment ALIENOR. « ZINE est venu avec son spray anti trouille, Gringo avec sa guitare et Cacahuète avec ses trois neurones (les autres étaient en option) ».

psv coquin

« Ils vont découvrir qu’il y a un élevage de singes verts à l’hôpital, que des mamans viennent pour le service après-vente de leur enfant, que la nouvelle méthode pour faire des enfants c’est de les semer dans des pots et d’arroser tous les quinze jours, que pour lutter contre le manque de budget on met les lits à la verticale et on raconte aux enfants des histoires à dormir debout…Drôle d’endroit ! »

« Ils vont demander à passer à la radio au service radiologie, Gringo voudrait chanter… »

jeux-muraux-espace-enfants.jpg

Cinq à 10 minutes d’impro partout où ils déambulent, même dans le bureau des soignants !

Super après-midi, ils reviendront dans deux semaines c’est certain, tout le monde est trop cool ici !

Les clowns sont rentrés en tram et en train sur Laval, ils voulaient voir la mer ! Des gentils Bretons leur ont expliqué le chemin.

« Donner un bol d’air assaisonné de sourires aux enfants, voilà l’objectif de l’association  Clowns hospitaliers 53 »

Dès que les envoyés spéciaux qui ont pris des photos sur place les envoient ont vous les communique !

wp_20180311_16_34_58_pro.jpg